historique

Il était une fois… un groupe d’artistes à la Ciotat : Sébastien Bretagne, Maxime Carasso et Jeanne Poitevin arrivèrent là en 2009. Leur coup fut de foudre pour cette ville magique, magnifique, provençale, méditerranéenne, ouvrière, métissée, insulaire, protectrice, portuaire, cinématographique… Les trois acolytes avaient pour coutume de faire du théâtre, et de travailler sur la mémoire, les mémoires. Depuis quelques années déjà - 16, pour être précis - ils orchestraient des créations collectives avec professionnels du spectacle et habitants-amateurs des villes qu’ils traversaient. Jeanne Poitevin et Maxime Carasso devinrent parents d'élèves à la Ciotat, devinrent proches des uns et des autres ici et là dans la ville, et eurent envie de partager là ce qu'ils avaient appris à faire... De l'art collectif, participatif, ils en parlèrent à la mairie, et y trouvèrent... un frère... une sœur... comment dire, ils se reconnaîtrons... Sébastien Bretagne, vidéaste amoureux de la ville, proposa que les actions alors à inventer collectivement soient en résonance avec l'histoire urbaine de la Cité... La Ciotat. Ainsi décidèrent-ils tous trois de s’ancrer à la Ciotat. Pour y donner de leur savoir faire, de leur énergie, de leur sincérité. Puis de fil en bobine, et d’aiguille en phono, ils décidèrent de travailler partout, mais surtout, au Centre social de l’Abeille.
 
 

Depuis sa création en 2011, ENVIDA FESTIVALS propose, fait,  des ateliers de théâtre et vidéo pour mettre en forme, depuis les témoignages de ses habitants, la mémoire méditerranéenne de la ville de La Ciotat, et puis, la mise en art de tout ce qui vient, finalement, de tout ce qu'on invente ensemble... drôles de groupes, pérennes,ou éphémères. 

La participation aux ateliers de théâtre et vidéo est gratuite. Les inscriptions, ouvertes à toutes et à tous, sont possibles tout au long de l’année.
Et chaque nouvelle idée, nouvelle piste de mise en partage, en question, et en art, est la très bienvenue.